VOUS TROUVEREZ CI-DESSOUS LES PRINCIPES ETABLIS PAR LE MINISTERE DE L'INTERIEUR REGULANT LES RAPPORTS ENTRE LES JEUNES GENS AU PAIR ET LES FAMILLES D'ACCUEIL

Informations concernant l'accueil des jeunes gens au pair

Les stagiaires étrangers aides familiaux sont des jeunes étrangers qui viennent en France pour perfectionner leurs connaissances linguistiques et sont accueillis temporairement dans une famille en échange de certaines prestations. Ces jeunes étrangers sont placés au pair : ils sont nourris, logés et blanchis, et perçoivent de l'argent de poche en compensation des services rendus à la famille. Un accord européen sur le placement au pair, signé par la France en 1971, définit les droits et devoirs réciproques de la personne placée au pair et de la famille qui l'accueille.

Obligations du stagiaire aide familial

Il doit participer à des "tâches familiales courantes" (l'entretien et la garde des enfants ainsi que les travaux ménagers en équipe avec la famille à l'exception des gros travaux). Le temps effectivement consacré à ces prestations ne doit en principe pas excéder une durée de cinq heures par jour, soit 30 heures par semaine.

Obligations de la famille

Le stagiaire aide familial doit partager la vie de la famille d'accueil. La famille doit offrir les caractéristiques d'une famille normale, intégrant matériellement et psychologiquement le stagiaire à la vie de tous les jours. La vie de famille à laquelle il participe doit lui permettre de mieux apprendre notre langue et il faut donc parler français avec lui. La famille assistera le stagiaire dans la recherche d'une école de langues et le choix des horaires.
En cas de désaccord, un préavis de deux semaines (sauf cas de faute grave) doit être donné par le stagiaire comme par la famille.

La maison et la famille

Il est important que la famille fournisse au stagiaire des renseignements complets sur la maison et sa famille. Ces renseignements devront comprendre une description de la demeure, le nombre de personnes y habitant, et les activités de la famille en général. La famille devra préciser, si elle reste chez elle ou si elle travaille à l'extérieur.

Dans la mesure du possible, ces renseignements devront être donnés au stagiaire avant qu'il ne quitte son pays. L'hôtesse devra s'assurer que le stagiaire connaît tous les renseignements administratifs et pratiques concernant le rôle d' au pair.

Le stagiaire s'attend à avoir une chambre particulière. Il devra être traité comme un membre de la famille, prenant ses repas à la table familiale ou avec les enfants. Les rapports entre l'hôtesse et le stagiaire devront impliquer l'acceptation du principe de l'égalité sociale et ne seront pas de nature de ceux qui existent entre une maîtresse de maison et une employée de maison. Il s'ensuit que le stagiaire acceptera également les habitudes et mode de vie de la famille, ainsi que les conseils de son hôte et de son hôtesse.


La famille doit fournir au stagiaire :

  • Une chambre individuelle
  • Les repas à la table familiale : petit déjeuner, déjeuner, dîner, (le temps des repas peut être comptabilisé dans le temps de travail)
  • De l'argent de poche : 75€ par semaine minimum pour 30 heures et 2 baby-sittings en soirée.
  • Il est d'usage que la famille participe aux frais de transport du stagiaire pour lui permettre de suivre les cours de français (carte de transport local)
  • Un jour de repos minimum par semaine (dont un dimanche par mois)
  • Une protection sociale
  • Par ailleurs, la famille doit souscrire une police d’assurance pour bénéficier d’une couverture totale des risques liés à l’accueil d’une personne au pair. NAPP recommande ISI TRAVEL

    OUVRIR UN DOSSIER CHEZ NAPP

    Remplissez votre fiche d’inscription
    Complétez votre contrat
    Renvoyez-nous ces documents par voie postale accompagnés de photos 
  • de votre famille
  • de votre domicile

  • Dès réception de votre dossier, nous prendrons contact avec vous.